LPO Balata - Lycée des métiers du BTP et de la communication visuelle

Présentation du dispositif UPE2A

Pour la deuxième année consécutive, le Lycée Professionnel de Balata remet en place le dispositif UPE2A.

Ce dispositif intitulé ne constitue pas une classe à part mais fonctionne sur le principe de l’intégration : les élèves qui y sont inscrits restent dans leur classe de CAP ou de Bac Pro, mais ont simplement des heures de soutien en français, pendant lesquelles ils doivent rejoindre la salle d’UPE2A (salle 1115).
Après ces cours, il retourne avec sa classe en fonction de son emploi du temps.
Ces cours de soutien pourront durer aussi longtemps que l’élève en a besoin, de quelques semaines à l’année entière.

1. Qu’est-ce qu’une UPE2A ?

UPE2A signifie « Unité Pédagogique pour Elèves Allophones Arrivants ».
On appelle « élève allophone » tout élève nouvellement arrivé sur le territoire, dont la langue maternelle n’est pas le français et qui ne maîtrise donc pas suffisamment la langue française pour suivre tous les enseignements proposés.
On parle d’ « élèves allophones nouvellement arrivés » (EANA) pour désigner les élèves qui vont intégrer le dispositif UPE2A.
Le groupe est constitué en fonction des résultats aux tests de français passés en début d’année et comporte une quinzaine d’élèves le plus souvent en demi-groupe durant les cours.

2. Qu’implique l’inscription dans le dispositif UPE2A ?

L’inclusion d’un élève dans le dispositif d’UPE2A demande l’accord de l’élève et de ses parents, ainsi qu’un engagement total à suivre tous les cours proposés avec rigueur et discipline. C’est pourquoi un « Contrat » liant les personnes responsables de l’élève, l’élève lui-même, et le Lycée sera remis aux parents et devra être signé par les trois parties lors d’un entretien individualisé.
Suivre ces cours personnalisés demandera à l’élève une bonne organisation et une certaine rigueur dans le respect de l’emploi du temps qui sera fourni à l’élève afin de ne rater aucun des cours qui y figurent. L’aspect disciplinaire est lui aussi au centre de la réussite de l’élève en UPE2A. L’attention et la participation en classe devront être accompagnées d’un travail sérieux et régulier à la maison pour pouvoir rapidement sortir du dispositif et intégrer la classe dans laquelle il est inscrit « à temps complet ».

3. Qu’apprend-on en UPE2A ?

Le dispositif UPE2A a pour principal objectif d’amener les élèves nouvellement arrivés à une maîtrise convenable du français. En fonction du profil des élèves les objectifs varient mais tous tendent à améliorer l’ inclusion de l’élève au sein de sa classe, de sa classe, de l’établissement et, plus généralement, de la Guyane, son pays d’accueil.
C’est pourquoi les cours peuvent être divisés en trois blocs distincts :

  • Une partie purement linguistique (apprendre à parler, à lire et à écrire correctement en français) ;
  • Une partie plus institutionnelle (connaitre les composantes de la communauté scolaire, des acteurs socio-économiques présents en Guyane, ainsi que les droits et les devoirs de tous les citoyens français) ;
  • Une partie culturelle enfin, permettant de découvrir les valeurs, les coutumes et plus généralement le patrimoine culturel de la France.

De plus, les élèves inscrits en UPE2A se verront proposer la possibilité de passer une certification linguistique appelée le DELF (Diplôme élémentaire de Langue Française). Cette certification, créée par la Commission européenne est reconnue dans plus de 180 pays à travers le monde et permet ainsi à tous les diplômés de justifier d’un niveau de maîtrise de la langue française reconnue internationalement. Plusieurs niveaux sont accessibles en fonction du travail de chacun : A1 (niveau élémentaire), A2 (niveau élémentaire plus avancé) et B1 (niveau indépendant).

Cette année, un grand projet appelé « RECYCL’ART » propose aux élèves d’UPE2A un parcours artistique et citoyen sur le thème du recyclage créatif. Il sera l’occasion de plusieurs sorties en bus ainsi que de réalisations artistiques (peintures, maquettes…) ainsi que de la rencontre d’artistes locaux et étrangers travaillant sur ce thème.

La mise en place du dispositif se fait en partenariat avec le CASNAV (Centre Académique pour la Scolarisation des enfants Allophones Nouvellement Arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de Voyageurs). Pour tout renseignement complément aire, merci de se rapprocher du CASNAV ou de l’enseignant en charge du dispositif : David SITBON.

AGENDA
  • Vendredi 31 août 2018
    Rentrée scolaire des personnels
  • Lundi 3 septembre 2018
    Rentrée scolaire des élèves

©2018 Académie de la Guyane - Tous droits réservés |