LPO Balata - Lycée des métiers du BTP et de la communication visuelle

Des lycéennes de Balata engagées pour la jeunesse de Guyane

Lindsey et Anne-Emmanuelle sont élèves en Terminale et font partie de l’Assemblée Territoriale des Jeunes Elus de Guyane (l’ATJEG) depuis leur élection en novembre 2022 pour l’une et 2023 pour l’autre. Peut-être que leur expérience vous donnera envie de vous engager à votre tour l’an prochain !

JPEG - 101 kio

Comment devient-on « Jeune Elu.e de Guyane » ?
Lindsey : Chaque collège, lycée, université désigne chaque année deux élèves représentants, en fonction de leur sérieux et de leur investissement au sein de l’établissement. Ce sont l’équipe éducative et la Direction qui décident. S’ensuit un vote à l’intérieur même du groupe de jeunes désignés.

Quel est le rôle de l’ATJEG ?
Anne-Emmanuelle : Il s’agit avant tout de faire entendre la voix des jeunes venus de tout le territoire guyanais. Lorsque la CTG a un projet qui peut concerner les jeunes d’une manière ou d’une d’autre, nous sommes consultés. C’est important parce que la population guyanaise est très jeune. On parle souvent du manque d’infrastructures de loisir et culture, de filières professionnelles aussi, et du coup on déplore beaucoup de départs vers la métropole. On voudrait un jour ne plus entendre qu’ « il n’y a rien en Guyane »…

Que vous a apporté cette expérience ?
Anne-Emmanuelle : C’est une expérience qui permet de mettre en action des valeurs comme la discipline, l’entraide, le respect, le sérieux, le sens des responsabilités. On assiste à des réunions au sein de la CTG, où siègent des gens respectables, devant lesquels on doit prendre la parole, on ne peut pas dire n’importe quoi ! Parfois il y a aussi des représentants du CNES, de Pôle Emploi, de diverses associations… parfois aussi les députés sont là. C’est du sérieux. Question discipline, c’est aussi que nous devons montrer l’exemple, auprès de la jeunesse dont on est les porte-parole.
Lindsey : Avec l’aide de la Vice-Présidente et de la chargée de mission qui nous suit pour les démarches, on a appris à monter des projets, à faire des devis… Ce sont des compétences qui nous serviront beaucoup. Le travail d’équipe tient aussi une grande place. Il y a plusieurs commissions au sein de l’ATJEG : « Citoyenneté et vivre ensemble », « Santé sports et loisirs », « Environnement et développement durable », « Sécurité et prévention », « Education et insertion ». Pour certains projets, plusieurs commissions travaillent ensemble.

JPEG - 1 Mio

Vous avez des projets en ce moment ?
Lindsey : On prépare une grande manifestation culturelle, le « Cultur Day », afin de promouvoir les cultures des différentes communautés qui composent la Guyane. On animera aussi un stand de prévention sur les grossesses précoces dans le cadre du Fever Fest qui se déroulera les 13 et 14 juillet à Cayenne.

Est-ce que cette mission est compatible avec la préparation du bac, en termes de temps ?
Lindsey  : Franchement, ça va. Il y a de gros rassemblements deux fois par an seulement, mais aussi des invitations diverses, à des réunions d’information, par exemple sur le service civique récemment.
Anne-Emmanuelle : Du 10 au 13 avril, je suis partie à l’île de La Réunion. L’objectif est de créer une instance nationale dédiée aux outre-mer, autour de problématiques communes : l’insécurité et la violence, les grossesses précoces et le décrochement scolaire qui en découle souvent. C’était bien de se rencontrer.

Et vous pensez continuer ?
Anne-Emmanuelle  : Je ne suis pas sûre d’avoir envie de poursuivre. C’est très intéressant mais parfois un peu frustrant. Nous aurions besoin d’être mieux accompagnés ou encadrés, pour donner le meilleur de nous-mêmes et avoir plus d’impact. Et puis, deux réunions annuelles ça ne suffit pas. Il faudrait qu’il y en ait plus. Nous aimerions être sollicités plus régulièrement, parce que nous avons beaucoup d’idées. Ce serait bien pour la Guyane que nous soyons plus écoutés et médiatisés !
Lindsey : Et puis il faut laisser la place à d’autres…

Merci à Lindsey et Anne-Emmanuelle.

Voir ci-dessous pour plus d’informations, si vous souhaitez prendre la relève !

JPEG - 541.3 kio
JPEG - 338.5 kio
JPEG - 386.6 kio
JPEG - 462 kio
Télécharger cet article : Enregistrer au format PDF

©2024 Académie de la Guyane - Tous droits réservés |